Sandrine : «Macron est dans le déni du mouvement, il n’accepte pas ce qu’il se passe»

Sandrine, est toujours présente à la mobilisation, douze actes après le début de ce mouvement, parce qu’à ses yeux les réponses qui ont été apportées par Macron et le gouvernement ne sont pas acceptables.

Sujets similaires